Les grands préceptes du yoga

Patanjali a été le premier à codifier les bases du système philosophique appelé ‘yoga’. Les règles et pratiques observées dans l’Antiquité ont été, grâce à Patanjali, systématisées dans un traité fondamental sur le yoga appelé « Yoga Sutras » autour de 300 av. J-C et 500 ap. J-C. Ce traité fondamental contient 8 préceptes dont on retiendra :

  • Yama, qui correspond aux devoirs moraux élémentaires, tels que la non-violence, l’impartialité, l’honnêteté, le détachement vis-à-vis du superflu et des biens matériels etc.

  • Niyama, qui regroupe les devoirs et la discipline auxquels doivent s’astreindre les yogis, et notamment, (a) sauca, la propreté externe et interne ou encore (b) tapas, l’ardeur et la volonté du yogi dans la pratique du yoga

  • Asanas, qui intègrent l’ensemble des postures corporelles que les élèves ont l’habitude de pratiquer au travers des cours de Hatha, Yin ou Vinyasa Yoga afin de renforcer le corps et le mental. Pour en savoir plus sur le Vinyasa et les cours collectifs proposés par Mama Yoga, cliquer ici

  • Pranayama, qui rassemble l’ensemble des techniques de respiration

  • Samadhi, un état de contemplation profonde, appelé aussi ‘Méditation’

Les deux grands principes du yoga

Dans le premier chapitre de ‘Yoga Sutras’, Patanjali évoque deux principes primordiaux pour comprendre la philosophie du yoga. Pourtant, ces deux principes peuvent paraître contradictoires, s’ils sont mal interprétés.

  • Abhyasa signifie « pratique spirituelle régulière ». Patanajali évoque au travers de l’Abhyasa l’importance de la régularité, du dévouement et de la pugnacité dans la pratique du yoga.

    Autrement dit, ce principe peut être facilement interprété, à tort, comme la quête d’un dépassement de soi. En ce sens, il serait totalement contradictoire avec le 2ème grand principe du yoga qui est Vairâgya qui implique un détachement vis-à-vis du résultat de ses actions.

  • Vairâgya signifie « renoncement » et peut se traduire comme le détachement vis-à-vis des désirs, des émotions ou encore le détachement vis-à-vis du fruit de ses actions.

    Ce deuxième principe est difficile à mettre en application pour les débutants car la plupart des élèves aspirent à entrer dans des postures toujours plus complexes, même si le corps n’est pas encore prêt pour accueillir pleinement la posture.

Ces deux notions ne sont en réalité pas contradictoires du tout. Elles impliquent une pratique du yoga régulière et assidue (Abhyasa), au travers de laquelle le yogi développe une connaissance suffisante de son corps en terme de souplesse et de force. Cela lui permet de fixer les limites auxquelles il doit se résoudre pour ne pas se blesser.

Le yogi doit apprendre à se détacher du désir d’entrer dans la version finale des postures. C’est probablement au cours de cet exercice psychique que le yogi apprend le plus sur le yoga et sa philosophie.

« Ne pas être attaché aux résultats de ses actions est plus important que la méditation, car c’est le renoncement qui conduit instantanément à la paix » nous dit la Bhagavad Gita (écrits fondamentaux de l’hindouisme) »

Le pigeon est une posture de yoga dédiée à la relaxation

Le yoga, une philosophie qui se pratique aussi en dehors du tapis

Le yoga signifie bien plus que la pratique des postures corporelles, dites ‘Asanas’. C’est un état d’esprit sur lequel il nous faut travailler au quotidien, si on en fait le choix.

La pratique du yoga nous pousse à mettre en application nos valeurs morales au jour le jour, en faisant preuve de douceur, de justesse et d’honnêteté au travers de chacun de nos faits et gestes.

Plus difficile encore, le yoga, c’est aussi apprendre à donner moins d’importance aux choses superflues afin d’avoir une vie plus simple et agréable, tournée vers l’essentiel. La plupart des grands maîtres yogi font le choix d’une vie minimaliste, sans aucune possession matérielle.

Quelques conseils pour faire ses premiers pas sur la voie du yoga

Les conseils sur le tapis
  • Faites preuve de patience dans la pratique des postures corporelles, dites asanas. Au jour le jour, observez votre progression en terme de souplesse et de force. Appréciez vos progrès dans l’instant présent sans pousser votre corps en dehors de ses limites (Vairâgya). Il vous le rendra bien.

  • Efforcez-vous de pratiquer le plus régulièrement possible (Abhyata). Même si vous avez peu de temps, essayez de consacrer 15 minutes de votre journée à la pratique d’un pranayama. Cette technique de respiration permet de calmer le mental et de vous reconnecter à l’instant présent.

Les conseils en dehors du tapis
  • Ahimsa (non-violence) est une branche de Yama, l’un des 8 piliers du yoga. Sur le chemin du yoga, on s’efforce de ne pas faire de mal aux autres, et on s’efforce de ne pas de se faire mal à soi, par les mots ou au travers des postures de yoga.

  • Aparigraha (la non possessivité) est également une branche de Yama. Ce principe s’applique aux idées mais également aux objets.

    Il s’agit ici d’observer notre relation avec les biens matériels, jauger notre niveau de dépendance, et essayer de se détacher de ce sentiment pour goûter à une vie plus apaisée. Ce principe est aussi applicable avec nos relations amicales ou familiales.

  • Sauca (la propreté interne et externe) est une branche de Niyama, l’un des 8 piliers du yoga. Sauca fait référence à l’hygiène externe (douche, brossage de dents, ménage de la maison) et interne (propreté mentale, réduction des pensées négatives).

    A travers ce principe, il est aussi fait référence à la façon dont vous vous alimentez, en privilégiant une nourriture qui a le moins de pesticides ou d’additifs possible. De même, manger une nourriture peu acidifiante permet d’équilibrer le PH de notre corps, et nous protège ainsi contre la prolifération des mauvaises bactéries.

    Le terme « acidifiant » ne doit pas être confondu avec acide. A titre d’exemple, le sucre contribue à acidifier le corps alors qu’il n’a pas une nature acide. A contrario, le citron est un acide faible qui n’a pas une nature acidifiante.

En espérant que cet article vous aidera dans votre pratique du yoga !

N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez que je traite un thème spécifique qui vous tient à cœur,

Pour accéder au planning des cours collectifs de Mama Yoga, cliquer ici

Anna

0%
Offre spéciale

Osez vous accorder un moment de bien-être

Mama Yoga vous offre votre premier cours collectif avec le code  SPECIAL_NEWJOINER

Réserver un cours