MamaYoga-Apprendre à se relaxer dans la posture du danseur

MamaYoga 2016 – Posture du danseur

Certains jours, je passe des heures à contempler de magnifiques postures très travaillées. Des postures acrobatiques, spectaculaires. Inversions de corps à la colonne vertébrale extrêmement courbée. Je m’extasie et me demande si un jour j’arriverai à ça.

Je cherche l’inspiration. Je m’inspire.

Et puis, j’inspire profondément je gonfle le ventre, je m’installe sur le tapis et je me rappelle.

Le Yoga, je l’utilise d’abord pour me relaxer, pour trouver la paix, pour me faire du bien. Pour étirer ce corps qui me sert d’enveloppe, de coquille, de maison.

En écoutant d’abord ma respiration, je prends conscience de ma présence sur le tapis, dans la pièce, dans l’environnement qui m’entoure. Je suis présente et disponible.

Puis j’abandonne mon corps. Je lâche prise. Je me laisse entraînée. Que me demande mon corps ? Qu’est-ce qui m’appelle ?

Quand des tensions apparaissent, je les accepte et vais à leur rencontre pour en prendre soin.

Ces zones de tensions demandent seulement à se relaxer. Je m’arrête sur elles, je respire… Je prends le temps.

Prenez le temps. Le temps pour chaque chose. Le temps d’apprécier. Le temps de regarder juste.

S’il est plus évident de se relaxer allongé sur le dos en Savasana, comment peut on se relaxer dans une posture plus difficile ?

Comment se relaxer quand une posture est difficile ?

     1.  Fermez les yeux. Prenez le temps de vous habituer.

     2.  Dirigez votre attention vers l’espace entre les sourcils. Les yeux fermés. Ressentez l’air qui rentre et qui sort des narines.

     3.  Prenez conscience de votre monde intérieur en concentrant tous vos sens sur l’espace entre les sourcils. Gardez les yeux fermés et respirez.

     4.  Écoutez votre respiration. Suivez en conscience les mouvements du ventre à chaque inspiration et à chaque expiration. Focalisez.

     5.  Imaginez. Visualisez un souffle, une énergie que vous avez crée avec votre respiration. Choisissez une couleur pour ce souffle, ce souffle est relaxant et guérisseur. A chaque expiration j’envoie le souffle vers les zones de tensions.

     6.  Dépersonnalisez l’inconfort. Au lieu de vous dire ” j’ai mal je n’en peux plus”, attribuez l’inconfort à l’endroit de la tension. Si j’ai mal à la jambe, je vais me répéter tel un mantrala jambe a mal, la jambe est inconfortable, la jambe se détend, la jambe est détendue“.

     7.  Comprenez les bénéfices de cette posture. Faites le lien avec les tensions et raideurs ressenties. Travaillez pour relaxer ! Les postures que nous aimons le moins sont celles dont nous avons le plus besoin.

Trouvez la limite entre l’inconfort et la douleur. Et sortez immédiatement de la posture en douceur si la douleur est là.

N’oubliez pas de vous installer en Savasana autant de fois que vous le souhaitez !

Je veux, je peux, je m’écoute, je prends soin de moi.

MamaYoga-Apprendre à se Relaxer dans la Posture Yoga Natarajasana

MamaYoga 2018 – Posture Yoga Natarajasana

Grâce à ces techniques j’ai pu relaxer des zones de mon corps que je ne connaissais même pas!

Le corps plus détendu, on peut s’ouvrir à d’autres perspectives. Si vous êtes toujours curieux de découvrir, avec le Yoga vous explorerez sans cesse de nouveaux horizons

 

  •   
  •   
  •   
  •  
    17
    Partages
  • 15
  •  
  • 2
  •  
Catégories : Yoga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

hello